Si vous saviez à quel point je cherche la joie

Ce n'est pas quelque chose qui est séparée

de façon étanche de toute douleur

de toute difficulté mais je cherche quelqu'un

C'est peu à peu en écrivant que j'en ai pris conscience

Ecrire pour moi

c'est appeler dans le noir espérer

qu'il y ait un écho

espérer que la parole va s'éclairer en butant contre un visage

Ce qui va toucher l’autre

C’est la vérité de notre présence

De notre voix C’est ce qui nous touche aussi

Nous pouvons être des miracles les uns par rapport aux autres

Un moine ce n’est pas extraordinaire

Un saint ce n’est pas extraordinaire

C’est la vie qui est extraordinaire

Pour trouver la joie

Il faut regarder le mal en face

Ne pas en faire l’économie

Ne pas oublier la douleur qui court

Comme un fleuve noir dans le monde

Qui est en train d’inonder des continents entiers

Et il faut en même temps

retrouver la force élémentaire qui va tout soulever

Plus forte qu’un insurrection

La certitude simple basique

Le sentiment concret qu’on est vivant

L’incroyable chance d’être dans cette vie

Malgré les balles qui volent Les scènes de théâtre qui s’effondrent

Il y a une chose qui est plus belle que tout

Et qui viendra à bout de toutes les horreurs

C’est la fraternité d’être simplement vivant sur cette terre simple

Cette pensée là pauvre

Elle change tout.

" Christian Bobin ¨, mon Maître,  RCF du 16 juillet 2018

Merci