Du plus loin, que me revienne
L´ombre de mes amours anciennes
Du plus loin, du premier rendez-vous
Du temps des premières peines
Lors, j´avais quinze ans, à peine
Cœur tout blanc, et griffes aux genoux
Que ce furent, j´étais précoce
De tendres amours de gosse
Ou les morsures d´un amour fou
Du plus loin qu´il m´en souvienne
Si depuis, j´ai dit "je t´aime"
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous
C´est vrai, je ne fus pas sage
Et j´ai tourné bien des pages
Sans les lire, blanches, et puis rien dessus
C´est vrai, je ne fus pas sage
Et mes guerrières de passage
A peine vues, déjà disparues
Mais à travers leur visage
C´était déjà votre image
C´était vous déjà et le cœur nu
Je refaisais mes bagages
Et poursuivais mon mirage
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous
Barbara